Comme un avant-goût de Noël à Saint-Gabriel

Le Marché de Noël Brandon qui s’est tenu les 9 et 10 décembre au Centre sportif et culturel Brandon à Saint-Gabriel, accompagné d’activités d’animation à l’extérieur, a rapidement mis les visiteurs dans l’ambiance des Fêtes, et ce en toute simplicité. Chaque marché de Noël a sa recette particulière pour vous plonger rapidement dans l’esprit des Fêtes; à n’en pas douter, après huit ans, celui de Saint-Gabriel a trouvé la sienne.

Était-ce un peu relié à la présence de la députée Ruth Ellen Brosseau qui déambulait, très détendue, en servant le gâteau aux carottes à tous les exposants et aux visiteurs, créant ici et là de petits attroupements autour d’elle?

Sans doute aussi à cause de ces artisanes, passionnées de leur art, généreuses de leur temps et de leurs explications, les yeux brillants, telles Madeleine Fredette relieuse d’art ou Carole Courtois qui récupère divers matériaux, dont la vieille fourrure, pour leur donner une nouvelle vie.

Bien sûr pour les plus jeunes, il y avait la présence fantaisiste de Bario et de la fée Harmonie, grands découvreurs des Croques Roches, qui partageaient à intervalles réguliers, un conte favorisant l’estime de soi et l’émergence de valeurs pacifiques et généreuses.

On était donc à mille lieues de l’agitation frénétique des centres commerciaux et de la chasse au dernier stationnement! L’heure était au papotage, aux belles rencontres et aux retrouvailles pour plusieurs.

Samedi, en milieu d’après-midi, une chorale d’enfants de l’École des Grands Vents- dirigée par une chef de chorale comme on aime à se les imaginer- a contribué à la magie de la journée, en interprétant le répertoire de circonstance, sur la scène de la roulotte extérieure, près d’un feu bienfaisant. Quant à la visite du Père Noël, elle était attendue le dimanche en matinée.

L’une des organisatrices du marché, Odette Sarrazin des AmiEs de la Terre Brandon, anticipait accueillir de 400 à 450 visiteurs au cours du week-end, soulignant qu’il y avait un peu moins d’exposants du secteur agroalimentaire cette année et un plus grand nombre d’artisans au marché. Les producteurs agricoles locaux qui transforment leur production sont très sollicités par les autres marchés de Noël de Lanaudière, explique-t-elle.

Texte issu de l’article : Comme un avant-goût de Noël à Saint-Gabriel paru dans L’action d’Autray écrit par Donald Brouillette.