On parle savon à Saint-Gabriel-de-Brandon

COMMUNAUTÉ. Qu’il soit commercial ou artisanal, le savon est d’usage quotidien dans nos vies. Toutefois, que connaissons-nous à son sujet ainsi que sur les cosmétiques? C’est ce sur quoi portera une présentation qui précédera l’assemblée générale annuelle des AmiEs de la terre de Brandon (A.T.B.), le dimanche 8 avril.

L’événement s’amorcera à 13 heures. Le rendez-vous est fixé à l’Hôtel de ville (5111, Chemin du lac) de Saint-Gabriel-de-Brandon. L’activité est ouverte à tous. L’entrée est libre.

Ingrédients

Lors de cette présentation, Amélie Guité-Ducharme (herboriste) et Willie Tompkins (artisan) décriront les ingrédients qui composent les savons corporels et les produits cosmétiques ainsi que les procédés de fabrication.

Lire une étiquette sur un emballage s’avère souvent fastidieux. M. Tompkins effectuera la traduction de la liste des ingrédients qu’on retrouve sur les savons commerciaux.

Mme Ducharme-Guité partagera ses connaissances quant à la confection de produits à partir des plantes pour l’hygiène du corps.

Un atelier de confection de savons sera proposé à une date ultérieure.

M. Tompkins, nouvel arrivant dans Brandon, est un artisan touche-à-tout. Il tisse, forge, sculpte. Curieux de nature, il est prêt à relever des défis. Il s’intéresse aux modes de confection et de fabrication de nos ancêtres. Notamment pour les savons. Sa compagne et lui rêvent d’autosuffisance.

Mme Ducharme-Guité, propriétaire de l’entreprise familiale Floralie, est membre de la Guilde des herboristes. Elle cultive les plantes médicinales du terroir de façon naturelle ou les cueille à l’état sauvage. Depuis 20 ans, elle se spécialise dans les cosmétiques naturels.

L’assemblée générale annuelle des AmiEs de la terre de Brandon débutera à 14 heures.

Ce sera l’occasion de prendre connaissance des nombreuses activités qui ont été réalisées ainsi que du plan d’action 2018-2019.

Le Marché Brandon revoit son fonctionnement. «Tout est sur la table», signale Odette Sarrazin, présidente de l’organisme.

«Nous croyons que l’approvisionnement local auprès d’agriculteurs et d’agricultrices soucieux de l’environnement est une garantie pour notre santé et la vitalité des municipalités», affirme-t-elle avec force.

Quiconque désire assister à l’assemblée générale annuelle en tant qu’observateur sera le bienvenu.

Rappelons que A.T.B. est l’initiateur du Marché Brandon qui est un marché virtuel mais aussi une boutique offrant une grande variété de produits locaux. Dans un souci de respect environnemental et de valorisation de l’achat local, celui-ci regroupe une quarantaine de producteurs de la région et offre l’accès à plus de 2500 de leurs produits.

Voir les détails de l’événement

Texte issu de l’article : On parle savon à Saint-Gabriel-de-Brandon  paru dans L’action d’Autray , écrit par Pierre Bellemare