Vigilance OGM s’amène dans le comté de Berthier

Rencontre, visites, conférence

Affiche_GrandTour_Saint-Gabriel-de-Brandon-1

Affiche Grand Tour Saint-Gabriel de Brandon

Vigilance OGM, dans le cadre de son Grand Tour « Exigez l’étiquetage!« , consacrera la journée du mardi 12 juillet au comté de Berthier. L’équipe s’arrêtera notamment à Saint-Jean-de-Matha pour rencontrer le député André Villeneuve (porte-parole du Parti Québécois en agriculture).

Une visite d’épiceries suivra et précédera une conférence gratuite (19 heures) au Marché de solidarité régionale de Brandon à Saint-Gabriel-de-Brandon (5111, Chemin du Lac). « OGM et étiquetage » est le thème dont traiteront Marie-Neige Besner et Justin Benoit-Bélanger.

«Nous croyons que l’avenir des régions est fortement lié à celui de l’agriculture et qu’il est important d’échanger avec les citoyens sur les OGM et les pesticides en dehors des grands centres», affirme Thibault Rehn, coordonnateur de Vigilance OGM.

À la mi-avril, Vigilance OGM a lancé une campagne intitulée « Exigez l’étiquetage! » permettant aux citoyens de demander à leurs députés de travailler à l’adoption d’un projet de loi sur l’étiquetage obligatoire des OGM au Québec. Elle est déjà appuyée par plus de 12,500 citoyens et 135 organismes, fermes et entreprises agroalimentaires.

«Le Grand Tour, c’est pour nous l’occasion de sensibiliser les chaînes d’épicerie et la population sur le rôle qu’ils peuvent jouer dans l’obtention d’un projet de loi sur l’étiquetage. C’est en même temps l’occasion de rencontrer les députés les plus concernés, comme le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Paradis, dont on attend toujours la présentation d’un projet de loi», explique M. Rehn.

Il juge que ce projet de loi est encore plus urgent depuis l’acceptation par Santé Canada du premier animal génétiquement modifié, le saumon GM, puisque ce dernier ne sera pas étiqueté.

«Les gens sont de plus en plus préoccupés par ce qu’ils mangent et posent beaucoup de questions. La conférence de Vigilance OGM apportera des réponses», avance Odette Sarrazin du Marché de solidarité régionale de Brandon.

Soixante-quatre pays ont déjà adopté l’étiquetage obligatoire des OGM et le projet de loi de l’état du Vermont aux États-Unis vient d’entrer en vigueur (1er juillet). Cela a déjà poussé plusieurs grandes multinationales à étendre l’étiquetage des OGM à tout le pays. Toutefois, elles ont toutes arrêté à la frontière canadienne leur virage en faveur de la transparence.

Lien Facebook:
https://www.facebook.com/vigilanceogm/?fref=ts

Lien vers l’événement:

Pour en savoir plus :
http://www.etiquetageogm.org/

 
Logo du Marché de Solidarité Régionale de Brandon (MRSB).

Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Reddit0Share on LinkedIn0Share on StumbleUpon0Share on Tumblr0Email this to someonePrint this page
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *